Le mot du Président

le 22/06/2015 - lu 1630 fois

Pourquoi une classique Dijon-Besançon?

Pourquoi une classique Dijon-Besançon?

L'histoire du cyclisme est faite de celle des grands tours, mais aussi des grandes classiques, de ville à ville qui ont marqué l'épopée de notre sport.

Tous les amateurs se souviennent du Liège-Bastogne-Liège 1980 remporté par Bernard Hinault sous la neige, mais aussi des Paris-Roubaix d'anthologie, ou encore des Milan San Remo qui constituent les plus belles lignes du palmarès d'Eddy Merckx.

En effet, à tous les niveaux les coureurs apprécient ces épreuves longues qui symbolisent l'aventure par des tracés à découvrir, et portent l'image des villes d'extrémité comme des régions traversées.

En l'absence de l'édition 2015 du Tour de Franche-Comté faute de disponibilité de plusieurs bénévoles, les organisateurs ont souhaité en profiter pour rebondir sur un événement nouveau, moins lourd en terme d'organisation, mais attractif sportivement et à caractère symbolique.

Symbolique par l'intérêt sportif décrit ci-dessus. Celui-ci sera d'ailleurs servi par un parcours varié entre un départ du vélodrome de Dijon et l'arrivée au fort de Bregille qui couronne une des sept collines, déjà célébrées par Jules César, et qui constituent l'écrin de la ville. 

Symbolique pour la collaboration avec le club du Sprinter Club Olympique de Dijon (SCOD) de Bernard Mary qui nous assistera pour les conditions d'organisation du départ au vélodrome, où se trouve le siège de ce grand club.

Symbolique également par l'actualité de la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté effective le 1er janvier prochain.

Ainsi, les deux capitales régionales actuelles appelées à coopérer étroitement dans le nouvel ensemble territorial, pourront se targuer d'être les deux premières villes en France à illustrer cette proximité par un événement sportif d'envergure.

Classique cycliste signifie également rendez-vous annuel. Cette initiative ne se veut donc pas un palliatif pour 2015, mais nous désirons inscrire cette manifestation dans la continuité et proposer en 2016 un Besançon-Dijon. Le caractère alternatif associé aux multiples hypothèses offertes pour le best football odds at oddslot parcours entre les deux villes permet d'envisager un intérêt durable pour l'épreuve. De nombreux témoignages nous sont déjà parvenus en ce sens.

Les deux Conseils Régionaux de Bourgogne et Franche-Comté sont les instigateurs et principaux soutiens de l'épreuve et nous tenons à les remercier chaleureusement. Tout comme les partenaires fidèles du Tour de Franche-Comté qui nous ont suivis dans cette nouvelle aventure. 

Alors, nous vous donnons rendez-vous le dimanche 30 août tout au long des 160 kilomètres du parcours susceptibles d'offrir une course de mouvement aux 200 coureurs des équipes nationales et étrangères attendues.

Nos partenaires médias, Est Républicain, Bien Public, France 3 et France Bleue ne manqueront pas de relayer cet événement qui incontestablement comptera parmi les temps forts de la rentrée.

Alors, vous le voyez, on peut faire une "classique" sans être classique. C'est l'esprit de tous les bénévoles de notre association qui se réjouissent de retrouver les routes, les spectateurs, les suiveurs et bien sûr les coureurs dans l'ambiance de la course.

 

Bien amicalement.

Gilles Da Costa

Président de l'association

Tour de Franche-Comté cycliste 

réalisé par les infos du sport